Les classes d’espaces aériens

Pour éviter que des avions VFR ne coupent les trajectoires d’avions de lignes, ou plus généralement pour réduire le risque de collision, l’espace dans lequel évoluent les aéronefs est découpé en différentes classes d’espaces aériens.

Dans certaines classes, un avion en VFR peut voler librement en respectant la règle “voir et éviter”, alors que dans d’autres classes, un contact radio sera obligatoire et un contrôleur aérien supervisera l’évolution des avions dans sa zone.

Il existe plusieurs classes d’espaces aériens, représentés par une lettre allant de A (classe la plus restrictive) à G (classe la plus libre).

Nous allons voir dans cet article quels sont les principales règles à respecter et les informations à connaître en tant que pilote VFR pour chacune de ces classes.

Sur l’image ci-dessous, on constate que l’aéroport de Brest (LFRB) se situe dans un espace aérien de classe D.

Carte OACI VFR à Brest

Classe A

Les vols VFR sont interdit dans cette zone

Classe B

Cette classe n’est pas utilisé en France.

Classe C

Le contact radio et une clairance sont obligatoires pour entrer dans cette zone.

Le service de contrôle assure une séparation entre :

  • Tous les aéronefs en IFR
  • IFR et VFR

Une information trafic est présente entre les aéronefs en VFR

Classe D

Le contact radio et une clairance sont obligatoires pour entrer dans cette zone.

Le service de contrôle assure une séparation entre :

  • Tous les aéronefs en IFR
  • Les IFR et les VFR spéciaux ou les VFR de nuit.

Une information trafic est disponible entre les aéronefs :

  • IFR/VFR
  • VFR/VFR

Classe E

Le contact radio n’est pas obligatoire et aucune clairance n’est nécessaire pour entrer dans cette zone.

Le service de contrôle assure une séparation entre

  • Tous les aéronefs en IFR
  • Les IFR et les VFR de nuit.

Une information trafic est disponible pour :

  • Les VFR
  • Les VFR de nuit.

Classe F

Cette classe n’est pas utilisé en France.

Classe G

Aucun contrôle n’est assuré. Des services d’information peuvent être disponibles (facultatif).

Il s’agit de la classe la plus répandue en France. Si aucune classe n’est attribué à l’espace aérien, celui-ci est de classe G.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *